La publicite sur le net !

La publicité sur internet dérange près de huit Français sur dix!

Conséquence:
Un internaute sur cinq utilise un bloqueur de pub!
... Ce qui commence à paniquer les sites web et les annonceurs.

- Décryptage d'un phénomène.
Ras-le-bol: La pub sur le web, c'est la plaie. Elle dérange "beaucoup" plus d'un Français sur quatre (26%) selon une étude d'Opinion Way pour Mozoo. Et au moins "un peu" 52% des répondants à ce sondage. Soit au total plus de 8 Français sur 10 à qui il arrive de pester contre elle. Pas étonnant, dans ces conditions, que les internautes aient de plus en plus recours à des bloqueurs de pub, à commencer par le plus connu, Adblock Plus. Cet usage s'est même tellement développé que les éditeurs de sites qui se financent essentiellement par la pub - le domaine de la presse, ainsi que les plateformes de forum gratuit - commencent à le trouver dangereux pour leur pérennité.
D'où une réflexion sur une éventuelle action en justice, que la presse annonce comme imminente.

- Une pub "omniprésente"
Selon l'étude, c'est sur un ordinateur que la pub exaspère le plus, soit 70% des sondés, contre 20% sur smartphone et 8% sur tablette. Un résultat qui arrange bien le commanditaire, spécialisé dans la publicité sur mobile. Les moins dérangés par la publicité sur un ordinateur - les 25-34 ans - sont aussi les plus gênés par la publicité mobile. C'est l'inverse chez les seniors.
Principal reproche adressé à la publicité : elle gêne la navigation (43%).
Une personne sur cinq la trouve carrément "omniprésente".
conséquence : plus de 20% d'utilisateurs d'"ad blockers" en France.

- Pour échapper à la pub, à la télé, les téléspectateurs zappent !
Sur internet, ils installent une sorte de zapette automatique, intégrée au navigateur web, qui supprime les pubs de leur écran. C'est aussi simple que cela. Adblock Plus serait ainsi l'extension qui a le plus de succès sous Firefox. Combien sont-ils à avoir installé un ad blocker ? "Le phénomène est difficile à quantifier, mais on peut dire que le marché français est en train de passer les 20% en moyenne", affirme Emmanuel Parody, secrétaire général du Geste (groupement des éditeurs en ligne). Sur certains sites qui ont un lectorat plutôt geek, c'est beaucoup plus. Le site d'informations spécialisées Nextinpact indique que 45% de ses visiteurs ont activé un ad blocker.
Aux Etats-Unis, 41% des 18-29 ans affirment avoir installé ces bloqueurs de pub, selon les sondages.

- Payer pour un internet sans pub?
Le problème, c'est que les internautes ne veulent pas payer - ou pas suffisamment - pour se libérer de la publicité. Une étude de eBuzzing (devenu Teads), qui développe des solutions publicitaires vidéos, menée au Royaume-Uni, avait calculé qu'un internet sans pub coûterait 170 euros par an aux internautes. Un calcul sans doute un peu hasardeux, mais intéressant à comparer avec les résultats de l'étude Opinion Way : 47% des Français ne sont pas du tout prêts à payer, et seuls 13% seraient "probablement" ou "certainement" disposés à dépenser 65 euros par an (un chiffre dérivé d'un calcul proche de celui d'eBuzzing appliqué à la France) pour bénéficier d'un internet sans publicité. Autant dire que la publicité a de beaux jours devant elle.

ALORS ??
Eh bien ce site est, et restera ! Sans publicité, sans cookies de pistage ou tout autres formes de traçage.


Pour la tranquillité et le confort de tous.

C'était le mot de l'administrateur.

note:
Les cookies utilisés par Matkailu.fr servent à stocker les informations concernant uniquement l'authentification (auto connexion).
Vos préférences, ainsi que l'enregistrement de statistiques anonymes des visites.
Il n'y a sur le site Matkailu : aucun traçage de ma part, ni aucune exploitation des données dans un but commercial.
- Nos cookies peuvent être supprimés dans le dossier "cookies" de votre navigateur.